Reprise d’activité

 1er 2008
popularité : 1%



En automne 1960, M.Julien Hannequin ayant appris par la fédération que la société musicale de La Ferté-Saint-Aubin ne possédait plus de directeur depuis 3 ans, se présente chez son président Monsieur Benoist pour proposer ses services à la direction de la musique. Après une longue entrevue avec le président et le trésorier, Monsieur Hannequin entreprend la lourde tâche de remise sur pied de la société.

Le renouveau de cette société qui s’appellera désormais "HARMONIE MUNICIPALE" sera assuré par la formation sans relâche de jeunes musiciens. Un petit noyau de musiciens adultes apporte son concours dévoué et bénévole au nouveau directeur de l’HARMONIE MUNICIPALE.

L’idée, déjà évoquée lors des années 1950, d’éducation musicale à l’école est reprise et mise en application. Monsieur Hannequin assure donc des cours d’initiation dans les deux écoles primaires à raison d’une heure par semaine et par classe. Il recrute parmi ces jeunes élèves des candidats qui pourront apprendre à jouer d’un instrument en suivant des cours supplémentaires de solfège et d’instruments, tous les vendredis soirs. La salle de répétition de l’ancienne mairie reprend vie.

Après un an de travail, l’HARMONIE MUNICIPALE compte 30 élèves dans ses cours de solfège et d’instruments. En 1961, les très jeunes musiciens encadrés par quelques "vétérans" assurent les cérémonies officielles et présentent quelques concerts sous la halle.

Les prestations de l’époque étaient modestes du fait de la jeunesse des exécutants. Au fil des années, les Fertésiens remarqueront les progrès de la jeune HARMONIE MUNICIPALE toujours caractérisée par une moyenne d’âge très jeune.

Chaque année l’HARMONIE MUNICIPALE

- anime la fête des mères organisée par l’Association Familiale sous le patronage de la municipalité : spectacle de clowns, jeux pour les enfants, danses folkloriques et concert par l’HARMONIE MUNICIPALE.

- participe aux cérémonies officielles du souvenir du By (exécution des sonneries, de la Marseillaise et du Chant des Partisans au champ de repos, et des sonneries aux clairières du By et du Cerf-Bois).

- anime par un concert les fêtes de printemps, le premier dimanche de Mai, et présente un concert le jour de la fête Nationale et de la Sainte-Cécile.

Pour mettre en place une formation permettant d’assurer les défilés officiels, une batterie qui comptera 16 jeunes tambours et clairons (en 1963) est créée.

En ces débuts, l’HARMONIE MUNICIPALE s’associera souvent avec celle de Puiseaux dirigée par M.Hannequin pour participer à des manifestations telles que le carnaval de Jargeau ou la cavalcade de la Commune Libre de La Rotonde de La Ferté-Saint-Aubin. Cette association, dont le but est de venir en aide aux personnes âgées nécessiteuses du quartier de La Rotonde, organise chaque année un corso fleuri. Les sociétaires construisent à cette occasion de magnifiques chars décorés de fleurs de papier multicolores qui sillonnent les rues du quartier accompagnés par les sociétés musicales invitées.

En septembre 1963, la municipalité accueille les représentants de 22 sociétés de la Fédération Musicale Orléanais Berry venus participer au congrés départemental.

Dès 1964, l’HARMONIE MUNICIPALE se produit à l’extérieur : elle participe à la fête patronale de Saint-Denis à Ardon, puis à l’inauguration de la place du 8 mai 1945 à Menestreau en Villette.

En cette fin d’année, l’HARMONIE MUNICIPALE célèbre avec dignité sa patronne Saint-Cécile en présentant un concert en l’église de Saint-Aubin. (Depuis la reprise d’activité les concerts de Sainte-Cécile sont donnés alternativement en l’église Saint-Michel et Saint-Aubin). Un défilé conduit l’HARMONIE MUNICIPALE jusqu’au Monument aux Morts où une gerbe est déposée. Après cette courte cérémonie, les musiciens et leurs amis se retrouvent dans la salle de répétitions pour un vin d’honneur qui deviendra traditionnel. Au cours de ce vin d’honneur, M.Hannequin annonce que, compte tenu du jeune âge des musiciens, le traditionnel banquet de Sainte-Cécile n’aura pas lieu.


(1) Archives de l’HARMONIE MUNICIPALE
(2) République du Centre de décembre 1969
(3) Bulletin Municipal de juillet 1976
(4) Bulletin Municipal de juillet 1981


Commentaires